Maroc : La grande journée de l entraîneur tunisien Mohamed Ben Ali


    
Maroc : La grande journée de l entraîneur tunisien Mohamed Ben Ali

Maroc : La grande journée de l entraîneur tunisien Mohamed Ben Ali
Avec un effectif réduit à une dizaine de chevaux, l’entraîneur Mohamed Ben Ali qui a pris en charge l’ effectif de Sais Stud à Mr Rachid Hasnaoui, fait des merveilles….En effet,  il s’est distingué depuis le début de l’année 2020 par 4 victoires et une 3ème place, totalisant 125.500 Dh de gains (environ 375.000 Dinars tunisiens !).  Pour les non initiés, Mohamed Ben Ali a été un très grand jockey les années 70/80 avec plusieurs « cravaches d’or »,  puis il s’était converti en entraîneur depuis les années 90 avec également plusieurs titres de tête de liste. Il a entraîné durant une dizaine d’années la première écurie tunisienne le Haras Meddeb avec des succès dans les plus grandes épreuves du pays, tant en pur sang anglais qu’en pur sang arabes. Très déçu par la crise financière grave que connaît le secteur hippique en Tunisie depuis 5 ans, Mohamed Ben Ali a été tenté de « changer d’air » et d’entamer  une nouvelle expérience à l’étranger. Il a reçu plusieurs offres des Emirats et d’Arabie Saoudite, mais il a préféré celle de Mr Rachid Hasnaoui avec qui il était en contact depuis plusieurs mois. Le « courant » est bien passé entre eux et d’un commun accord ils ont procédé à une restructuration de l’écurie avec la sélection des meilleurs éléments et un programme d’acquisition pour étoffer l’effectif. Mohamed Ben Ali a mis quelques temps pour s’adapter à son nouvel environnement. L’écurie Sais Stud qui comptait en 2019 34 chevaux a réalisé 22 victoires et 65 places dont 16 victoires à l’actif de son nouvel entraîneur en six mois.  

Lors de cette réunion du 14 janvier à Khemisset , Mohamed Ben Ali s’est distingué par deux victoires avec la pouliche Amanis (panis) dans le Prix Pharis (D – 1.700m) pour pur sang anglais de 3 ans inédits confiée au jockey tunisien Fethi Messaoudi dont c’était le premier succès au Maroc, puis avec le 4 ans Estiqbal RM (Yakhlef) dans le Prix Massira (A – 2.100m) pour pur sang arabe de 4 ans et plus, associé à Jaouad Khayate face à des concurrents bien confirmés. C’est la 4ème victoire consécutif de ce poulain prometteur avec qui Mohamed espère une belle campagne de 4 ans. En lever de rideau Wafia RM (Aswad Maamora) a terminé à la 3ème place du Prix Ashour (D – 1.200m) pour pur sang arabe de 3 ans inédits.