Maroc : l’espagnol Eduardo Buzon Bobillo tête de liste des entraîneurs pour l’année 2019


    
Maroc : l’espagnol Eduardo Buzon Bobillo  tête de liste des entraîneurs pour l’année 2019

 Maroc : l’espagnol Eduardo Buzon Bobillo  tête de liste des entraîneurs pour l’année 2019

Les courses marocaines sont à l’arrêt depuis  le mercredi 18 mars  en raison de l’épidémie de Corona virus (Covid-19) et pour au moins deux semaines, si ce n’est plus….. L’heure est donc au bilan et en particulier à celui du meeting 2019. Chez les entraîneurs et selon les statistiques de la SOREC,  la palme revient à  Eduardo Buzon Bobillo qui avait en charge l’effectif important de l’écurie de Mr M’hammed Karimine et ce malgré la rupture de leur collaboration au mois d’août. En huit mois, le professionnel espagnol s’est distingué par 122 victoires et 281 places en 534 participations, avec un effectif de 100 chevaux et un total en gains de 6.868.050 Dirhams. Il devance nettement Fatmi Ech – Charty qui dispose de la majeure partie de l’effectif de Fal Stud, l’entité de courses du Dr Azeddine Sedrati (94 chevaux) avec  97 vict. (+ 10 par rapport à 2018), 224 places en 432 participations et un total de 6366.350 Dh. Il s’est notamment adjugé le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI (2.400m) l’ épreuve la mieux dotée du meeting (1.300.000 Dh) avec le 4 ans Can Vocifer (Canford Cliffs). Avec le prometteur né et élevé de 2 ans Coltesal Fal (Colossus) il a remporté le Criterium des 2 ans – Ahmed Lyazidi  (1.750m) et la 2ème place du Prix Jean – Pierre Laforest – Criterium international des 2 ans  derrière le visiteur français Rio del Jack. Sérieux et travailleur « Fatmi » qui occupe la 2ème place pour la seconde année consécutive s’affirme comme l’un des meilleurs entraîneurs locaux. La troisième place revient à Stephane Coerette qui a en charge 38 chevaux de pur sang arabe appartenant également à Fal Stud, avec 64 vict. (+20), 146 pl. en 245 participations et un total de 4.104.100 Dh. Spécialiste confirmé des pur sang arabes et homme d’expérience comme jockey puis entraîneur durant de longues années au Haras Royal de Bouznika, il  a assuré de brillante manière la gestion de son effectif,  avec en bonus le meilleur taux de réussite 26% en victoires et 59% en places. Il avait été classé 5ème en 2018 avec 30 chevaux.

A la 4ème place on retrouve le « doyen » et le plus titré des entraîneurs exerçant au Maroc, le français Joël Seyssel responsable depuis une cinquantaine d’années des chevaux du Haras Royal les Sablons, avec  51 vict., 189 pl. en 385 participations de 61 chevaux et un total de gains de 4.090.000 Dh. Rappelons que Joël Seyssel a été pratiquement tête de liste depuis ses débuts et jusqu’en 2018 (73 vict., 185 pl. avec 74 chevaux et un total de gains de 5.653.500 Dh. Il a enregistré ses meilleurs résultats en 2017 avec 108 vict., 217 pl., un effectif de 71 chevaux et un total de gains record de 6.900.500 Dh. Mais suite au décès de son manager historique Jean – Pierre Laforest, le Haras Royal des Sablons est entré dans une phase de restructuration notamment au niveau de l’élevage et passe par une délicate période de transition avec un renouvellement de son effectif.  

Au 5ème rang figure Eric Legrix  entraîneur depuis deux années de l’effectif de l’écurie Zakaria Hakam. L’ex-fine cravache parisienne s’est distingué par 40 vict., 80 pl. avec un effectif réduit à 29 chevaux, 153 participations et un total de gains de 2.845.000 DH. Un excellent taux de réussite 26% pour les victoires et 52% pour les places. Il a notamment sellé  Al Noury (No Risk Al Maury) le lauréat du Derby des 3 ans de pur sang arabe au mois de juin avant qu’il ne parte en France et qu’il revienne au Maroc en novembre pour remporter le Grand Prix de SAR le Prince Moulay Rachid (Listed intern - 1.750m) sous l’entraînement de Thomas Fourcy. Avec Kerchera (Kerbella) deux épreuves « A » et un premier accessit dans le Grand Prix de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan (Gr3 intern – 1.900m) derrière le visiteur émirati Deryan (Mahabb).

Au 6ème rang on retrouve Mohammed Algarch entraîneur de l’effectif de Mme Belfakir Zoubida avec 34 vict., 136 pl.,  41 chevaux, une participation de 336 et un total de gains de 2.795.500 Dh. Il est suivi de El Mostapha El Kandoussi grand spécialiste des Anglo-Arabes avec 53 vict., 161 pl., 58 chevaux, une participation de 406 et un total de gains de 2.7932.900 Dh.

Son phénoménal AA à 25% de 5 ans Fitrayn (Husayn) a remporté 11 victoires et une 2ème place en 12 sorties. Olivier Besnoit qui entraîne pour  Mr Taher Baati (Zemmour Racing) figure au 12ème rang, avec 28 vict., 83 pl., avec 29 chevaux en 212 participations et un total de gains de 1.533.000 Dh. Il est suivi par Serge Gerard responsable de Jalobey Racing  (16 vict., 33 pl., 24 chevaux, 64 participations et un total de gains de 1.412.000 Dh) auxquels il convient d’ajouter les succès enregistrés au nom de Sharif El Alami (30 vict, 16 pl. et 1592.000 Dh) durant les six premiers mois de l’année où le nom de Serge Gerard ne figurait pas officiellement sur les programmes. C’est ainsi qu’avec le 7 ans Famous Mark (Mr Sidney)  il a remporté deux « A » : Prix Alvedas (1.900m)   et le Prix Med Mabrouk (2.100m)   et le Grand Prix de SAR le Prince Moulay Rachid (1.900m) devant son compagnon d’écurie le 4 ans Atlas (Colossus). Ce dernier s’est adjugé 4 victoires, notamment  le Grand Prix Mohammed V (2.400m)  et le Grand Prix de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan (2.100m) suivi à la 3ème place par Famous Mark.  Avec la 4 ans de pur sang arabe Zeyna Maamora (General)   deux épreuves « D » et deux « C » et le Prix du Haras d’El Jadida (1.850m).

Rappelons que le « leader » au classement Eduardo Buzon-Bobillo avait débuté sa carrière au Maroc en 2017 avec Jalobey Racing comme assistant de l’italien Yohann Emilio Borromeo qui avait succédé à Jean de Roälle. Suite à cette première expérience marocaine, il a été engagé par Mr M’hammed Karimine en 2018 pour prendre en charge son effectif stationné dans un superbe centre d’entraînement à Tiflet. Il s’est classé au 3ème rang avec 71 victoires, 241 places, avec 95 chevaux, 451 participations et un total en gains de 4.813.500 Dh. – une réelle progression en 2019 pour pratiquement le même nombre de chevaux : + 51 en vict.,  + 40 en pl. et + 2054.550 Dh.

Parmi ses grands succès on peut citer : le Derby des 3 ans – Prix Zakaria Hakam (1.750m) avec Aawam de Grine (Zanzibari) et la 3ème place avec Salwat Grine (Energizer) le 15/03 – le Prix Al Wathba Stallions Cup (1.600m) avec Sannoune de Grine (Abu Alemarat) le 21/04 – le « podium » de la Poule d’Essai des Pouliches de pur sang arabe (1.700m) avec Salma Nour Grine (No Risk Al Maury), Sabha de Grine (AF Albahar) et Nafissat Grine (AF Albahar), la Poule d’Essai des Poulains avec Abhar Grine (AF Albahar) et la 3ème place à Dirham Grine (Dahess) – le Derby des 3 ans de pur sang anglais (1.900m) avec Rockshore (Exchange Rate) et le premier accessit du Grand Prix Mohammed V (2.400m) derrière Atlas (Colossus), avec le 4 ans Shining Dawn le premier « Frankel » importé au Maroc, les quatre épreuves disputées le 10/05 à Casablanca -  le Prix des Haras Nationaux (1.750m) de pur sang arabe de 4 ans Fath Grine (Shart Al Khalidiah) le 28/06 – le Prix de la Province d’El Jadida (1.700m) avec Lagnawi de Grine (Amenemhat). C’est le français William Mongil qui lui a succédé à la tête de l’écurie Karimine jusqu’à la fin de l’année avec Robert Laplanche.

Dans le « top ten » on retrouve aussi trois entraîneurs confirmés avec un bon score,  malgré un effectif d’une quarantaine de chevaux : Miloudi Ajana (40 vict. – 152 pl), Moussa Mouniar (27 – 150) et Larbi Cherkaoui (25 – 131).

Dans ce classement officiel établi par la SOREC, plusieurs grands propriétaires également déclarés comme entraîneurs ne figurent pas parmi les professionnels, mais nous allons passer en revue leurs performances dans l’analyse que nous allons vous proposer du classement des propriétaires. C’est le cas de Mr Kamal Daissaoui dont une bonne partie de son effectif (227 chevaux) est inscrite à l’entraînement en son nom, le reste étant  réparti chez plusieurs entraîneurs. Il serait 3ème au classement avec 123 vict.,  513 pl.  -  Mr Abdelhaq Lazrak (109 chevaux) qui est également déclaré comme propriétaire – entraîneur a remporté 81 vict. et 404 pl. ferait parti du « top ten », de même que Messieurs Aziz Haloui (54 chevaux - 48 vict. – 226 pl.) et Azouz Laaouaj (39 chevaux - 41 vict. – 134 pl.).

A signaler également les débuts de l’entraîneur tunisien Mohamed Ben Ali avec l’écurie de Mr Rachid Hasnaoui (Sais Stud) avec 14 vict., 30 pl. et un effectif de 20 chevaux de pur sang arabe, notamment le 3 ans El Bahar RM () vainqueur du Derby des 3 ans (1.700m).

Une mention particulière pour le jeune entraîneur Jawad Harit qui a officiellement pris en charge l’automne dernier l’effectif de Mr Zakaria Semlali et la brillante réussite du 6 ans Adi de Saint Lon (Al Saoudi) durant le meeting 219 avec 7 victoires dont le semi - classique Prix Med Zerktouni (1.700m), 5 Listed, 2 fois 2ème et 1 fois troisième en 10 sorties.

Mondher Zouiten