Maroc : Mr Mhammmed Karimine tête de liste des propriétaires pour l’année 2019


    
Maroc : Mr Mhammmed Karimine  tête de liste des propriétaires pour l’année 2019

 Maroc : Mr Mhammmed Karimine  tête de liste des propriétaires pour l’année 2019

Karimine – Sedrati – Daissaoui le tiercé dans l’ordre

Les courses marocaines sont à l’arrêt depuis  le mercredi 18 mars  en raison de l’épidémie de Corona virus (Covid-19) et une éventuelle  reprise est envisagée pour le mois de mai « inchallah » ….. L’heure est donc à la réflexion et au bilan, en particulier à celui du meeting 2019, dont voici un compte-rendu,  selon les statistiques de la SOREC. Chez les propriétaires Mr M’hammed Karimine a nettement dominé la compétition avec le record absolu de 225 victoires, 687 places et un total de gains de 14.036.450 Dirhams avec un effectif de 200 chevaux et une participation à 1.445 courses, toutes catégories confondues. Ce leadership est un rêve qu’il caressait depuis qu’il a repris il y a une dizaine d’années la casaque de son regretté père et qui se réalise enfin.  En homme d’affaire rompu, il n’ a pas lésiné sur les moyens pour y arriver, en étoffant sur plusieurs années son effectif tant au niveau de l’élevage qu’au niveau des courses. Il s’est fait entouré de professionnels expérimentés à l’entraînement avec la filière espagnole Eduardo Buzon Bobillo, Loring Soto Alvaro et le jockey Martin Borja Fayos , les français William Mongil et  Robert Laplanche et le jockey Yohann Bourgois, le regretté italien Yohann Emilio Borromeo subitement décédé au Maroc. Au niveau des infrastructures, son centre d’entraînement à Tiflet  est un modèle du genre , les « Aigles du Maroc », en pleine forêt d’eucalyptus qui sent bon les essences balsamiques et avec une large et longue piste de sable très bien entretenue. Il a même crée un véritable laboratoire au niveau de l’élevage pour  assurer l’insémination des pur sang arabes et les techniques les plus performantes en matière de transferts d’embryons. La « machine » Karimine a donc fonctionné à plein régime et cette consécration est une juste récompense pour tant d’efforts et d’investissements.  A ces résultats exceptionnels, il faudrait ajouter les succès de plusieurs de ses chevaux donnés en association ou en location. Avec ambition et audace,  Mr M’hammed Karimine  a fait courir plusieurs de ses chevaux en Europe, avec de brillants succès en Espagne et en France.  Une dimension nouvelle dans le monde des courses marocaines !

Parmi les grands succès de la casaque « orange fluo » on peut citer : la victoire du 5 ans Oriental entraîné par l’espagnol Loring Soto Alvaro dans le Prix de la SOREC– Défi du Galop (2.400m), le Derby des 3 ans – Prix Zakaria Hakam (1.750m) avec Aawam de Grine (Zanzibari) et la 3ème place avec Salwat Grine (Energizer) le 15/03 – le Prix Al Wathba Stallions Cup (1.600m) avec Sannoune de Grine (Abu Alemarat) le 21/04 – le « podium » de la Poule d’Essai des Pouliches de pur sang arabe (1.700m) avec Salma Nour Grine (No Risk Al Maury), Sabha de Grine (AF Albahar) et Nafissat Grine (AF Albahar), la Poule d’Essai des Poulains avec Abhar Grine (AF Albahar) et la 3ème place à Dirham Grine (Dahess) – le Derby des 3 ans de pur sang anglais (1.900m) avec Rockshore (Exchange Rate) et le premier accessit du Grand Prix Mohammed V (2.400m) derrière Atlas (Colossus), avec le 4 ans Shining Dawn le premier « Frankel » importé au Maroc, les quatre épreuves disputées le 10/05 à Casablanca -  le Prix des Haras Nationaux (1.750m) de pur sang arabe de 4 ans Fath Grine (Shart Al Khalidiah) le 28/06 – le Prix de la Province d’El Jadida (1.700m) avec Lagnawi de Grine (Amenemhat). C’est le français William Mongil qui lui a succédé à la tête de l’écurie Karimine jusqu’à la fin de l’année avec Robert Laplanche.

A la 2ème place au classement, on retrouve l’écurie du Dr Azeddine Sedrati le plus important propriétaire et éleveur en nombre et en qualité tant en pur sang arabe qu’en pur sang anglais avec un effectif gigantesque  de près de 700 chevaux dont 300 chevaux à l’entraînement !

Une partie de ses résultats sont inscrits au nom de Mr Azeddine Sedrati avec 165 vict., 495 pl., un total de gains de 9.867.500 Dh pour 184 chevaux – et l’autre au nom de sa nouvelle entité de courses crée en cours d’année « Fal Stud » (5ème rang) avec 56 vict., 161 pl., un total de 4.841.400 Dh pour 111 chevaux. Sans compter plusieurs chevaux donnés en location ou en association pour éviter la surchauffe de cette grosse « machine ». Mr Azeddine Sedrati est un « boulimique » des achats et il intervient régulièrement dans les vents en France  ou en Irlande. Il organise aussi deux ventes annuelles pour faire de la place dans ses écuries et assurer le renouvellement de son effectif. Au niveau des infrastructures, Fal Stud dispose de deux superbe haras et centres d’entraînement, à Ain Aouda, l’un étant réservé aux pur sang arabes et l’autre aux pur sang anglais.

Mr Azeddine Sedrati a été tête de liste en 2016 avec 161 vict., 393 pl. et un total de gains de 10.666.600 Dh et en 2018 avec 218 vict., 571 pl. et un total de gains record de 14.261.000 Dh. Parmi ses grands succès de l’année 2019, répartis sur deux entraîneurs Fatmi Ech – Charty et Stephane Coerette  :  le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI (2.400m) l’ épreuve la mieux dotée du meeting (1.300.000 Dh) avec le 4 ans Can Vocifer (Canford Cliffs). Avec le prometteur né et élevé de 2 ans Coltesal Fal (Colossus) il a remporté le Criterium des 2 ans – Ahmed Lyazidi  (1.750m) et la 2ème place du Prix Jean – Pierre Laforest – Criterium international des 2 ans  derrière le visiteur français Rio del Jack.

A la 3ème place un autre acteur important des courses marocaines, Mr Kamal Daissaoui qui dispose de près de 500 chevaux entre l’élevage et l’entraînement. Sa casaque rouge à « étoiles blanches » a enregistré 123 vict., 513 pl., un total de gains de 7.711.150 Dh pour 227 chevaux dispersés chez plusieurs entraîneurs.  Il donne en location ou en association de nombreux chevaux pour faciliter la gestion de leur carrière de courses. Mr Kamal Daissaoui a été à plusieurs reprises tête de liste : en 2013 avec 121 vic., 455 pl. et 7.208.600 Dh de gains, en 2014 avec 150 vit., 612 pl. et 10.541.350 Dh de gains, en 2015 avec 134 vict., 608 pl. et 10.089.500 Dh et en 2017 avec 186 vict., 684 pl. et 11.447.750 Dh son meilleur score.

Derrière et à distance de cet imposant trio, un nouveau venu a grimpé à la 4ème place. Il s’agit de Mr Abdelhaq Lazrak président de la Société des Courses d’El Jadida qui s’est distingué par 81 vict, 404 pl, un total de gains de 4.964.710 Dh avec 109 chevaux. L’année précédente, il avait terminé à la 5ème place avec 82 vit, 441 pl, et 5.244.950 Dh pour 82 chevaux.

Au 6ème rang on retrouve le Haras Royal les Sablons avec 51 vict, 189 pl, un total de gains de 4.090.000 Dh pour 61 chevaux. La plus classique des écuries marocaines, tête de liste de nombreuses années consécutives jusqu’en 2013 (121 vict, 455 pl. et 7.208.600 Dh de gains) est entrée depuis le décès de son manager historique Jean – Pierre Laforest dans une phase de restructuration notamment au niveau de l’élevage et passe par une délicate période de transition avec un renouvellement de son effectif.

Mr Ismain Nassif doyen des propriétaires marocains et président de la Société des Courses de Casablanca figure au 7ème rang avec 59 vict, 302 pl., un total de gains d 3.269.470 pour 90 chevaux. Il est suivi de l’écurie Zakaria Hakam  qui a  réalisé 45 vict., 103 pl., 3.111.700 Dh de gains pour un effectif réduit à 32 chevaux, un bon score tout à l’honneur de l’entraîneur Eric Legrix, avec une victoire du  3 ans de pur sang arabe Al Noury entraîné par Thomas Fourcy dans le Grand Prix de SAR le prince Moulay Rachid (Listed intern. – 1750m) et une 2ème place dans le Grand Prix de Sar le Prince Héritier Moulay El Hassan (Gr3  intern – 1.900m) derrière le visiteur émirati Deryan. Au 8ème rang,  l’écurie Jalobey Racing avec 46 vict, 49 pl., 3.004.000 Dh pour 31 chevaux, de loin le meilleur taux de réussite en victoires 39% et 42% en places. Il convient de saluer l’excellente gestion de cette écurie, notamment son manager Sharif El Alami et l’entraîneur Serge Gerard.  Jalobey Racing s’est notamment distingué  avec le 7 ans Famous Mark (Mr Sidney)  dans le Prix Med Mabrouk (2.100m)  et le Grand Prix de SAR le Prince Moulay Rachid (1.900m) devant son compagnon d’écurie le 4 ans Atlas (Colossus). Ce dernier s’est adjugé 4 victoires, notamment  le Grand Prix Mohammed V (2.400m)  et le Grand Prix de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan (2.100m) suivi à la 3ème place par Famous Mark.  Avec la 4 ans de pur sang arabe Zeyna Maamora (General)  le Prix du Haras d’El Jadida (1.850m). Au dernier rang de ce « top ten » des propriétaires on retrouve Aziz Haloui avec 48 vict, 226 pl., un total de gains de 2.077.150 Dh pour 54 chevaux.

Mondher Zouiten